Œuvres d’art contemporain – Galerie d’Art Chromia, Genève

Séverine Métraz

Séverine Metraz -Collages Contemporains

Ayant exposée aux Etats-Unis, en Belgique, en Espagne, en Suisse et en France, bon nombre de ses œuvres font désormais partie de collections privées. Éprise d’architecture, Séverine Metraz ne cesse de peindre la ville et le fourmillement humain qui la peuple. Féministe, elle aime montrer combien la femme reste belle et digne même dans l’épreuve. Artiste engagée, elle va droit au but à travers ses collages, qui sont l’expression de ses questionnements.

Artiste peintre et plasticienne française, Séverine Metraz vit et travaille dans son village natal, Les Rousses en France. Elle est la compagne d’un suisse romand et partage sa vie entre les deux pays.

“La religion est pour moi une science-fiction spirituelle et philosophique. Elle me fascine car elle a une toute puissance incommensurable et intemporelle. Je n’ai pas choisi de travailler ce sujet, il s’est imposé dans mes œuvres. Dès mes premières peintures sur l’architecture et la ville, les églises, les cathédrales ou les temples ont peuplé naturellement mon univers urbain.

Quant à mon travail sur La Femme, c’est aussi très instinctivement que je les ai iconisées. C’est comme cela que j’en suis venue à traiter directement les Icônes religieuses et les images pieuses au travers de mes récents travaux de collage, sur lesquelles je travaille depuis une année.

Je pose un regard féminin sur l’univers masculin qu’est la religion. Je cherche à représenter un monde à la fois cruel et délicat, où règne le mariage des contraires, le mélange des genres et des époques. Quant à l’ultra-contemporanéité des images choisies, elle trahit mon goût pour le design, la mode et la haute-couture.
Mes collages sont le résultat d’une règle de départ que je m’impose: le cadavre exquis.

Je les construis par répétition, juxtaposition et superposition d’images. Le geste est mécanique et me porte vers une immédiateté visuelle. Ensuite, je travaille l’esthétique afin de rendre le sujet traité plus doux, plus abordable. Je le dédramatise pour le rendre accessible.”

Séverine Metraz